Travailler au Domaine Lafrance: c'est comment?
  • Partager l'article

02/2020

Travailler au Domaine Lafrance: c'est comment?

« C’est un milieu de travail festif et stimulant. »

Avec ses 13 000 pommiers majestueux, sa distillerie dotée d’un immense alambic, sa cabane à sucre à flanc de montagne ainsi que sa boutique remplie de produits faits maison, le Domaine Lafrance offre un site enchanteur. C’est aussi un milieu de travail festif et stimulant, comme l’explique sa directrice générale, Marie-Josée Lajeunesse.

 

Pouvez-vous décrire l’ambiance de travail qui règne au Domaine Lafrance?

Les gens viennent chez nous pour passer du bon temps avec leur famille ou leurs amis. L’ambiance est donc plutôt festive. C’est également une entreprise tricotée serrée, comme une petite famille. D’ailleurs, l’un des propriétaires actuels est le petit-fils du fondateur. Il dirige le Domaine avec son épouse. Tous les deux sont très actifs et très présents sur le terrain. Ils connaissent le nom de chacun des employés. Leur implication a un effet rassembleur et stimulant sur toute l’équipe.

Le Domaine Lafrance est l’un des plus grands producteurs de produits dérivés de la pomme au Québec. Est-ce que cela signifie que vous offrez principalement des emplois saisonniers?

En effet, une bonne partie de nos emplois sont saisonniers. Notre équipe permanente compte une vingtaine de personnes, mais en période de pointe, il peut y avoir une centaine d’employés. Parmi nos travailleurs saisonniers, il y a évidemment plusieurs étudiants, mais aussi beaucoup de jeunes retraités. Environ de 15 % à 20 % de nos travailleurs saisonniers reviennent saison après saison. Il y en a même certains qui sont avec nous depuis 15 ans ! D’autres, comme moi, ont commencé par un poste saisonnier et occupent désormais un poste permanent.

Comment expliquez-vous cette fidélité?

Les valeurs que nous prônons en tant qu’entreprise trouvent écho auprès de nos employés. Nous croyons notamment à l’importance de préserver l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. C’est pourquoi nous proposons des horaires flexibles. Par exemple, nous pouvons engager deux personnes afin de pourvoir un poste à temps plein, ce qui nous permet d’offrir à chacun une charge de travail allégée. Nous avons aussi établi une échelle salariale qui compte plusieurs paliers, ce qui est assez rare dans le domaine agrotouristique. Par ailleurs, nous privilégions de plus en plus un mode de gestion participatif. Nous sommes justement en train de sonder nos employés au sujet de leurs attentes et de leurs aspirations, afin de pouvoir adapter nos politiques de gestion en conséquence.

Vos produits ont remporté plusieurs prix, tant à l’échelle locale qu’à l’échelle internationale. Quel effet cette reconnaissance a-t-elle sur les travailleurs?

C’est certain que cela leur procure beaucoup de fierté. Mais ce que les employés trouvent encore plus stimulant, c’est de voir tous les nouveaux produits sur lesquels nous travaillons. Plutôt que de nous asseoir sur nos lauriers, nous sommes constamment en quête d’innovation. Et nous encourageons d’ailleurs nos employés à nous faire part de leurs suggestions.

Quel genre de candidats recherchez-vous?

Nous avons d’abord besoin de candidats qui aiment travailler avec le public et qui ont de l’entregent, parce que nous accueillons plus de 100 000 visiteurs par année. Enfin, nous voulons des gens curieux qui souhaitent s’investir dans le développement de l’entreprise en apportant des idées nouvelles.

 


Vous êtes curieux et dynamique et vous recherchez un emploi ? Postulez dès maintenant en créant votre compte sur À Table ! Emplois.

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.