Les micro-vacances, c’est tendance!
  • Partager l'article

08/2019

Les micro-vacances, c’est tendance!

« Cette tendance constituerait une solution pratique et abordable au manque de vacances. »

De nombreux Canadiens compenseraient leur sentiment de ne pas avoir suffisamment de vacances par de plus petites vacances. On discute du phénomène et de ses impacts.


Selon les résultats du rapport 2018 d’Expedia Vacation Deprivation, une étude annuelle sur les habitudes de vacances des adultes d’Amérique du Nord, du Sud, d’Europe et d’Asie-Pacifique, 55 % des Canadiens utiliseraient leurs journées de vacances en prenant, par exemple, un long week-end ou encore une micropause de 1 à 2 jours. Cette tendance constituerait une solution pratique et abordable au manque de vacances, puisque les travailleurs canadiens ont en moyenne 17 jours de vacances par année… une quantité que plus de la moitié d’entre eux considéreraient nettement insuffisante.


Les micro-vacances, c’est quoi ?

Les micro-vacances, c’est entre autres décider à la dernière minute de partir tout le week-end dans un lieu sympathique situé à environ 4 heures de route. Que le « petit voyage » se fasse seul ou en bonne compagnie, et qu’il aboutisse dans un hôtel, un chalet, un camping ou un « appartement Airbnb », l’idée est de décrocher de la routine pour quelques heures, le temps de refaire le plein d’énergie.

D’après l’étude d’Expedia, plus de la moitié des micro-vacances seraient planifiées moins de six jours à l’avance et plus de deux personnes sur cinq le feraient à partir d’un appareil mobile. Qui plus est, le phénomène serait particulièrement répandu chez les millénariaux, une génération soi-disant plus spontanée.


Les avantages des micro-vacances

Les « voyages courts, rapides et à proximité » auraient de nombreux avantages pour les travailleurs canadiens, dont un sentiment de mieux-être, une plus grande confiance en soi, ainsi qu’une meilleure productivité une fois de retour au boulot. Autrement dit, prendre quelques jours de repos permettrait de mettre les tracas du travail de côté pour pouvoir ensuite mieux les attaquer. Après tout, la plupart des études le démontrent : le cerveau est un incroyable outil qui s’use si on ne le stimule pas, mais qui s’use tout autant si on le stimule trop !

Ainsi, on ne sera pas surpris d’apprendre que, d’après les résultats du rapport, plus de 80 % des Canadiens verraient les vacances comme un élément clé de leur bien-être mental, une manière de « prendre soin de soi ». De plus, près de 90 % reviendraient de leurs vacances en se sentant moins stressés et moins anxieux. Et c’est tant mieux !


Une nouvelle tendance, vraiment ?

Selon Paul Arsenault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, l’étude d’Expedia est intéressante, bien que « partir le temps d’un week-end ne soit pas tout à fait une nouvelle tendance »… En effet, selon ce spécialiste du tourisme, les Canadiens agiraient ainsi depuis longtemps. Toutefois, le phénomène se serait peut-être légèrement accentué au cours des dernières années.

Du moins, que le phénomène soit nouveau ou vieux comme le monde, Paul Arsenault persiste et signe : prendre des vacances, « micro » ou pas, ça fait du bien !


Pour trouver des postes offrant des conditions de travail avantageuses, c’est par ici!


Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.