Les avantages d’un stage comme moyen de recruter

  • Partager l'article

04/2019

Les avantages d’un stage comme moyen de recruter


« Pour bien des entreprises, les stagiaires sont les futurs employés... »

Bien que l’accueil de stagiaires issus des programmes d’études techniques nécessite un minimum d’encadrement, il comporte plusieurs avantages pour l’employeur. Dont celui de faciliter le recrutement.

« Des entreprises comme Essences & Fragrances Bell et BSA, qui font des arômes, ont commencé à engager des techniciennes en diététique après avoir reçu nos premières stagiaires, raconte Anne-Marie Fournier, professeure et coordonnatrice des stages en techniques de diététique du Collège de Maisonneuve. Elles recrutent maintenant des finissantes. »

Ces entreprises ont réalisé qu’elles pouvaient confier aux étudiants — qui doivent effectuer un stage crédité durant leur dernière session afin d’obtenir leur diplôme — des mandats autrement mis de côté, faute de temps ou de ressources. Les stagiaires leur permettent aussi d’alléger la tâche de certains employés. « La fin du stage tombe au début des vacances d’été, donc ils peuvent commencer à faire des remplacements tout de suite après », ajoute Mme Fournier.

Le programme Alternance travail-étude (ATE) aide lui aussi à combler des besoins estivaux, mais avec des stagiaires qui terminent leur première ou deuxième année de scolarité. « Pouvoir compter sur des gens “semi-formés” qui ont des connaissances et de l’intérêt pour le domaine permet un roulement plus fluide durant les vacances des employés permanents », fait valoir Pascale Parenteau, conseillère pédagogique au Service d’alternance travail-études et de placement au Cégep de Saint-Hyacinthe, où près de 200 étudiants sont inscrits en ATE pour l’été 2019.

Les stages ATE contribuent de surcroît à la création d’un lien de confiance réciproque. « Le monde idéal de l’alternance, c’est un étudiant qui fait ses deux stages d’été au même endroit, puis son stage final crédité, illustre Mme Parenteau. Et lorsqu’il termine sa formation, il est embauché par l’entreprise. Ça arrive plus souvent que rarement. Chez Olymel, par exemple. »


Des économies de temps et d’argent

Contrairement à certains stages ATE, les stages crédités ne sont pas rémunérés. « Nos étudiants sont actuellement en grève pour que ça change, et nous sommes assez d’accord avec eux », fait remarquer Mme Fournier.

Dans les deux cas, les stages diminuent les coûts et les démarches liés au recrutement, car l’entreprise dispose d’un bassin de candidats déjà familiers avec ses méthodes et dont elle connaît le potentiel. « Les employeurs comblent d’ailleurs certains besoins à temps partiel durant l’année grâce à eux », souligne Mme Parenteau.

Sans compter que les stagiaires ont fait l’objet d’une sélection préalable : leur motivation est évaluée par le cégep, et aucun n’est en situation d’échec scolaire. Des entrevues peuvent aussi être organisées. « Ce n’est pas une surcharge de travail pour l’entreprise, car nous avons une formule clé en main, précise Mme Parenteau. Ensuite, le temps de supervision nécessaire est négligeable. »


Un éventail de possibilités

Les types de postes que peuvent occuper les stagiaires en diététique sont multiples, assure Anne-Marie Fournier. « Leur formation est très variée : contrôle de qualité, valeur nutritive des aliments, gestion de services alimentaires, recherche et développement, dégustation et évaluation de produits, réception de marchandises… Ils ont beaucoup de cordes à leur arc. »

Du côté des techniciens de laboratoire spécialisés en biotechnologies, le volet inspection est très recherché. « Le domaine a explosé au cours des dernières années, constate Pascale Parenteau. L’Agence canadienne d’inspection des aliments et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) recrutent régulièrement nos stagiaires. »

Les techniques en administration, en bureautique, en comptabilité, en ressources humaines, en gestion financière et en gestion de commerces peuvent également fournir des stagiaires à l’industrie de la transformation alimentaire. « Ça arrive quand même souvent que plusieurs étudiants soient sélectionnés par une même entreprise pour travailler en laboratoire, en comptabilité et au sein de l’administration, mentionne Mme Parenteau. Ça leur facilite la tâche que tous proviennent du même établissement. »

Vous songez à accueillir un ou des stagiaires, que ce soit d’ici quelques semaines en ATE ou au printemps prochain en stage crédité ? Rendez-vous sur la page dédiée des sites internet du Cégep de Saint-Hyacinthe, du Collège de Maisonneuve ou de l’établissement collégial avec lequel vous souhaitez collaborer pour connaître la procédure à suivre.

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.