Introverti, extroverti ou... ambiverti?
  • Partager l'article

07/2019

Introverti, extroverti ou... ambiverti?

« Après les extrovertis et les introvertis, un nouveau profil apparaît dans le paysage des ressources humaines. »

Jusqu’à présent, le monde du travail était divisé en deux grandes catégories de personnes : les extrovertis et les introvertis. Mais voilà qu’un nouveau profil apparaît dans le paysage des ressources humaines : le travailleur ambiverti, qui correspondrait aux deux tiers de la population!


On ne parle que de lui ! Dans les médias, sur les réseaux sociaux et dans les entreprises, l’ambiverti est un terme à la mode. Depuis qu’un professeur de l’université de Wharton a dévoilé les résultats de son étude en 2013, l’ambiverti semble être un candidat idéal pour de nombreux employeurs. Et pour cause : le professeur Adam Grant soutient non seulement que « les ambivertis surpassent de 25 % les extrovertis en performance de vente », mais aussi qu’ils sont plus disposés à évoluer et à apprendre. Ce n’est pas tout : les études du professeur Grant décrivent ces travailleurs comme des personnes qui se plaisent à travailler en équipe tout en ayant besoin « de périodes de solitude ». L’ambiverti est souple, doté d’une grande stabilité mentale, il est intuitif et influent !


Un terme positif 

« La notion [d’ambiverti] commence à être sérieusement considérée par les recruteurs et à être reconnue comme un terme positif, explique Laurent Vorelli, fondateur de Propulsion RH, une entreprise spécialisée en formation, consultation et coaching basée à Montréal. On compare l’ambiversion au bilinguisme. Les ambivertis possèdent les caractéristiques des deux types de personnalité et savent s’adapter facilement à leurs interlocuteurs. »

Ces qualités offrent de nombreuses possibilités aux travailleurs ambivertis. Selon Laurent Vorelli, « ils peuvent être de très bons vendeurs ou occuper des postes en service à la clientèle, car ils savent quand parler et convaincre, mais aussi quand il faut se faire discret. Ils ont une capacité d’écoute et de réflexion personnelle qui leur permet d’offrir une contribution réfléchie et pertinente à une conversation. Cela donne un sentiment d’importance à l’interlocuteur ».

Les ambivertis peuvent aussi se démarquer dans le monde juridique, ou dans des postes de stratégie (en politique, par exemple). Ils feraient d’excellents consultants, conseillers ou adjoints dans une équipe de direction ou pourraient mener une belle carrière en communications, dans l’événementiel, en publicité, en enseignement ou dans l’immobilier.


Pas toujours de bons leaders…

Les ambivertis ne font pas nécessairement de bons décideurs, cependant. « Contrairement aux personnes introverties, ils savent quand exprimer leurs émotions sans pour autant être trop réservés, souligne Laurent Vorelli, mais le fait d’être si flexibles et facilement satisfaits par une situation peut aussi les rendre indécis et révéler un manque d’autorité ».


À la recherche d'un emploi qui met en valeur vos forces? Créez votre compte sur À table! Emplois et postulez!

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.