Comment préserver sa marque employeur en temps de crise
  • Partager l'article

05/2020

Comment préserver sa marque employeur en temps de crise

« Notre marque employeur a fait la différence pendant la pandémie.  »

Définir et promouvoir sa marque employeur peut faire la différence pendant la pandémie. Olymel en a fait l’expérience. 

L’entreprise agroalimentaire Olymel a été frappée de plein fouet par la pandémie de la COVID-19. Elle a dû fermer temporairement son usine de Yamachiche, où plus d’une centaine de travailleurs ont contracté la COVID-19, en plus de devoir gérer les quelques dizaines de cas d’employés infectés dans ses autres établissements. Ayant déjà défini et promu sa marque employeur, elle était davantage outillée pour mobiliser ses troupes.

« Ça a fait une différence pendant la pandémie, avance la directrice corporative ressources humaines, attraction et rétention d’Olymel, Véronique Dion. Les moyens étaient déjà mis en place. Il a simplement fallu les ajuster à la situation. Ça n’aurait pas été le temps d’implanter notre marque employeur. »

Olymel a dû prendre les grands moyens pour limiter la propagation du virus. Dès le mois de mars, un médecin en prévention des infections a été embauché. Avec l’aide des autorités publiques, le géant agroalimentaire a complètement revu le fonctionnement de ses usines. Plusieurs mesures ont été implantées pour favoriser le respect des règles d’hygiènes et la distanciation sociale.

« On a mobilisé tout notre personnel, autant le personnel des ressources humaines que celui de la direction, pour que nos travailleurs soient sensibilisés, informés et prudents », dit le porte-parole d’Olymel, Richard Vigneault.

Esprit de famille 

Ce qui teinte entre autres la marque employeur d’Olymel, c’est l’esprit de famille qui règne dans chacun de ses établissements. Plutôt que le siège social partage des courriels impersonnels à l’ensemble des employés sur l’état de la situation, les directeurs et les superviseurs d’usine ont été responsables d’informer et de rassurer leurs équipes.

« C’est important que les messages viennent de leur famille la plus proche, explique Véronique Dion. Les gens travaillent pour Olymel Saint-Esprit ou pour Olymel Saint-Damase. Ça a permis de rapprocher les gens. »

L’entreprise s’est également assurée de garder le contact avec son personnel touché par la fermeture de l’usine de Yamachiche. Des chaînes téléphoniques ont été créées pour les informer des dernières nouvelles et une ligne téléphonique a été mise sur pied pour qu’ils puissent obtenir des réponses à leurs questions de la part des responsables des ressources humaines de leur établissement. 

Sécurité d’emploi 

Même pendant la pandémie, Olymel a poursuivi ses activités de recrutement, mais d’une manière virtuelle. Pour trouver de la main d’œuvre, elle a misé sur la sécurité d’emploi, qui correspond à une autre des composantes de sa marque employeur.

« C’est très triste de voir le nombre de personnes qui ont perdu leur emploi, mentionne Véronique Dion. On a voulu leur dire qu’on leur tendait la main pendant cette période difficile. Que ce soit en attendant qu’ils reprennent leur travail et qu’ils restent chez nous à long terme, on voulait leur dire qu’il y avait des emplois à pourvoir chez nous. »

Possibilités d’avancement

Bien que l’incertitude demeure sur l’évolution de la pandémie et ses effets sur l’économie, Olymel espère pouvoir retenir l’ensemble de sa main d’œuvre, les plus anciens comme les nouveaux. Pour les maintenir en poste, l’entreprise agroalimentaire fonde beaucoup d’espoir dans les possibilités d’avancement qu’elle leur propose. Les perspectives de promotion représentent un autre pan de sa marque employeur.

« Quelqu’un qui entre chez nous peut gravir les échelons », dit Richard Vigneault, en précisant du même souffle que certains salariés travaillent pour Olymel depuis plus de 25 ans.

Au bout du compte, une marque employeur constitue un atout majeur pour une entreprise, particulièrement quand elle vogue en eaux troubles.


Faites connaître votre marque employeur en profitant d'une Page Employeur sur À table! Emplois

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.