3 astuces pour convaincre un gars de postuler l’emploi de ses rêves
  • Partager l'article

05/2019

3 astuces pour convaincre un gars de postuler l’emploi de ses rêves

« Voici comment le convaincre qu’il est temps de passer à l’action! »

C’est évident : votre conjoint ou votre père n’aime plus son emploi. Il se plaint continuellement de ses tâches, de ses collègues, de son patron... Malgré tout, il hésite à chercher un autre emploi. Voici comment le convaincre qu’il est temps de passer à l’action !


Demeurer en poste tout en étant insatisfait au boulot a quelque chose de rassurant, selon la conseillère d’orientation Nadine Alary. « Quelqu’un qui reste dans un emploi où il n’est pas bien le fait souvent par insécurité face à l’inconnu, par peur de l’échec ou pour maintenir de bonnes conditions de travail », explique-t-elle.

Il y a cependant de nombreux avantages à envisager un nouvel emploi. En voici trois.


1. Bon pour la santé

« À moyen ou à long terme, quand notre travail ne correspond plus à nos valeurs ni aux compétences particulières qu’on a le goût de développer, ça peut avoir des effets directs sur notre santé physique et, surtout, mentale », indique Nadine Alary. Même chose si le travailleur vit des conflits sur le lieu de travail, que ce soit entre collègues ou avec le patron.

Celui qui se questionne constamment verra ainsi sa démotivation se répercuter dans les autres sphères de sa vie. « Il aura moins envie de sortir ou de voir des amis, illustre la conseillère d’orientation. Ça peut aussi devenir plus difficile dans son couple. » Au bout du compte, c’est l’épuisement professionnel qui le guette au tournant.

À l’inverse, occuper un emploi satisfaisant peut être autrement énergisant, et c’est toute la famille qui en bénéficiera.

Même si elle travaille de nuit dans une usine de transformation des aliments, Marylène y voit certains avantages, cet horaire atypique lui permet d’être plus présente pour ses enfants durant la journée. « J’arrive à dormir le jour et je peux quand même voir mes enfants le soir, raconte-t-elle. Et ça me permet de rester à la maison quand mon petit dernier est malade. »


2. Connais-toi toi-même

La perspective de changer d’emploi engendre certes de l’insécurité, mais c’est surtout une belle occasion, pour le travailleur, d’apprendre à se connaître en redéfinissant ses objectifs de carrière.

Selon Nadine Alary, c’est le temps de se poser quelques questions. Aiguillez-le : « Quelles compétences particulières as-tu le goût de développer ? Où te sentirais-tu le plus utile ? Est-ce que tu te verrais diriger des employés ? Comment te sens-tu à la perspective d’un horaire atypique ? »

Les réponses obtenues pourraient vraisemblablement guider ses choix vers un poste différent — passer de travailleur autonome à salarié — ou encore, troquer un poste dans une grande entreprise pour quelque chose dans une PME.


3. Changements payants

Certes, on change souvent d’emploi pour obtenir de meilleures conditions de travail, à commencer par un salaire plus élevé, de meilleures assurances ou un régime de retraite plus généreux.

Il faut toutefois voir au-delà des avantages financiers, croit la spécialiste. La possibilité d’aménager l’horaire selon vos besoins ou de faire du télétravail peuvent être des atouts certains pour quiconque a de jeunes enfants à la maison. « Maintenir le statu quo n’est pas toujours payant, humainement parlant », rappelle la conseillère d’orientation.


Prêt pour de nouveaux défis ? Créez votre compte et postulez !

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.