Que mangerons-nous en 2020?
  • Partager l'article

02/2020

Que mangerons-nous en 2020?

« Voici ce qui bouge dans l’industrie agroalimentaire. »

Si, en 2019, on a eu droit à « une véritable révolution végétale » (merci aux recommandations du plus récent Guide alimentaire canadien), la tendance n’est pas près de s’essouffler en 2020. Oui, le végé se démocratise, et de plus en plus d’entreprises alimentaires entrent dans la danse. 

«Les Québécois réduisent de plus en plus leur consommation de viande, observe Laure Saulais», professeure agrégée au département d’économie agroalimentaire et des sciences de la consommation de l’Université Laval, citée dans La Presse. Un exemple? Après le burger Beyond Meat d’A&W, St-Hubert propose désormais des lanières de faux poulet dans ses rôtisseries. De son côté, l’entreprise californienne Prime Roots a tout récemment lancé un intrigant bacon sans viande à base de champignons koji.

L’engouement pour les protéines végétales n’est certainement pas étranger au lancement, dans l’Ouest canadien, d’une supergrappe des industries des protéines visant à commercialiser de nouveaux isolats de protéines de pois et de canola. Même qu’une toute nouvelle certification, «Certifié végétal», vient de voir le jour au pays. Les substituts de viande, de volaille, de fruits de mer et d’œufs peuvent l’obtenir, de même que les solutions de rechange aux produits laitiers (fauxmage et autres laits végétaux, notamment).

Le rayon des yogourts à base de plantes est d’ailleurs en train d’exploser. À preuve: de gros joueurs comme Danone, Chobani et Siggi’s ont fait leur entrée dans ce segment, et on parie que ça ne s’arrêtera pas là!

Dans un tel contexte, pas étonnant de voir des géants des produits laitiers comme Saputo s’intéresser à la filière végétale. Selon Le Bulletin des agriculteurs, l’entreprise québécoise aurait l’intention de «diversifier sa gamme de produits en saisissant davantage d’occasions dans le domaine des produits d’origine végétale», tout en répétant que «les produits laitiers ne sont pas morts».

Chose certaine, le lait d’avoine est devenu en quelques saisons à peine l’un des prétendants les plus sérieux pour remplacer notre sacro-sainte pinte de lait de vache. C’est ce que pensent en tout cas les dirigeants de Dunkin’ aux États-Unis, qui misent sur un nouveau latte d’avoine. Certaines compagnies en font même de la crème glacée!


Des entreprises qui bougent

Agrandissement et création d’emplois au menu chez Boulangerie Lanthier

Grâce à une subvention du provincial, la Boulangerie Lanthier, spécialisée dans les pains à hamburger briochés, a agrandi et modernisé son usine de Baie d’Urfé, dans l’ouest de l’île de Montréal. Les nouvelles installations, incluant l’automatisation d’une deuxième chaîne de production, ont permis la création de quelque 64 emplois.


Le site d’Electrolux revivra-t-il grâce à l’alimentation?

Depuis sa fermeture, il y a cinq ans, l’ancienne usine d’Electrolux, située à L’Assomption, dans Lanaudière, suscite l’intérêt. La municipalité tenterait même d’acquérir le site, toujours propriété de la multinationale suédoise, afin d’y implanter un pôle agroalimentaire. Le projet de «zone Agtech» serait en développement depuis 2015 et intéresse déjà de jeunes pousses comme Loop ou Fermes Lufa, selon La Presse.


Cook it et Marché Goodfood en pleine expansion

Metro a décidé de se départir de l’entreprise de repas prêts-à-cuisiner MissFresh, qui passe dans le giron de sa concurrente Cook it. Les deux entreprises montréalaises consolideront ainsi leur savoir-faire et leurs banques de clients, a-t-il été annoncé. De son côté, Marché Goodfood, qui propose des services similaires, a l’intention de devenir «le chef de file canadien de la livraison d’épicerie en ligne» et devrait offrir très bientôt toute une gamme de nouveaux produits sur son site internet.


Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.