Emballage: vers des contenants plus verts
  • Partager l'article

10/2019

Emballage: vers des contenants plus verts

« Voici ce qui bouge en octobre dans l’industrie agroalimentaire »

Alors qu’une foule record marchait pour le climat à Montréal à la fin du mois de septembre, les initiatives vertes en matière d’emballages se multiplient ici comme ailleurs. 


«La responsabilité sociale et le développement durable prennent du galon, et il est fort probable que ces tendances continueront d’influencer l’industrie agroalimentaire» ces prochaines années, écrit d’ailleurs Megan Collins, spécialiste des marchés à la Bank of America Merrill Lynch.


Quelques exemples d’emballages innovants? On pense d’abord aux enrobages comestibles Edipeel, commercialisés à partir des travaux de recherche de James Rogers à l’Université de Californie, qui permettent de prolonger la vie des fruits et des légumes tout en ne générant aucun déchet.


Au Québec, on retrouve de plus en plus de vin vendu en cannettes, un type de contenant qui se recycle un peu plus facilement que les bouteilles de verre (du moins en attendant que la consigne soit offerte dans la Belle Province).


Toujours dans l’optique de maximiser la récupération des matériaux, quelques géants de l’industrie de l’eau et des boissons gazeuses misent désormais sur des contenants faits de plastique recyclé et recyclable. C’est notamment le cas de Dasani, qui proposera des bouteilles HybridBottle, composées d’un mélange de matières recyclées et de matériaux à base de plantes, afin de réduire la quantité de plastique vierge utilisé. Coca-Cola vient aussi de lancer un projet d’économie circulaire, un procédé qui permettra à terme de diminuer le nombre de bouteilles à usage unique.


La compagnie de design italienne Carlo Ratti va toutefois encore plus loin: son nouveau concept de bar à jus permettrait d’utiliser les pelures d’orange pour en faire des verres grâce à une imprimante 3D. Le bioplastique ainsi obtenu peut ensuite être recyclé de nouveau.


En France, une entreprise du Haut Jura, Lacroix emballages, se propose finalement de fabriquer des boîtes en bois de peuplier dès le printemps prochain.


Des entreprises d’ici qui bougent

 

Une nouvelle signature pour Aliments du Québec

Aliments du Québec a récemment dévoilé sa nouvelle identité graphique. Le logo modernisé, une création de lg2, devrait ainsi être «plus facilement repérable sur les quelque 22 000 produits» certifiés par l’organisme, apprend-on par voie de communiqué.


Viandes du Breton misera sur les produits de niche

D’ici quelques mois, l’abattoir de Viandes du Breton, situé à Rivière-du-Loup, abandonnera presque complètement la transformation de porc conventionnel, dont le volume passera à 10 % de ses capacités. La production se concentrera davantage sur les porcs biologiques, les porcs d’élevage rustique et les porcs sans antibiotiques.


Bridor agrandit son usine de Boucherville

Le secteur de la boulangerie a le vent dans les voiles. En agrandissant son usine bouchervilloise, un investissement de 80 M$, l’entreprise française Bridor devrait créer quelque 200 emplois dans le domaine d’ici 2023.


Fleury Michon se modernise

Pour faire suite à l’acquisition du groupe Marfo, Fleury Michon modernisera ses installations de Rigaud, notamment pour la fabrication de plats surgelés destinés aux compagnies aériennes. Ce projet devrait permettre de créer 25 nouveaux emplois.

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.