Agroalimentaire: le monde s’installe chez nous!
  • Partager l'article

02/2019

Agroalimentaire: le monde s’installe chez nous!

« Ce qui bouge dans l’industrie agroalimentaire | Février 2019 »

Une bonne nouvelle : les investissements étrangers dans le secteur de la production d’aliments au Canada sont en forte hausse, selon les plus récents chiffres du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

Le capital étranger investi au Canada a presque doublé entre 2009 et 2017, passant de 12,7 G$ à 23,3 G$.

Ces investissements, en provenance d’Europe plus particulièrement, ont servi à ouvrir de nouvelles usines chez nous, ou à en agrandir d’autres. Il peut aussi s’agir de capital étranger provenant d’une fusion/acquisition.

On peut en effet constater que les entreprises étrangères sont nombreuses à venir enrichir l’industrie canadienne de la production d’aliments.

Pensons au Groupe Bel, une société française connue pour ses marques de fromages La Vache qui rit, Boursin ou Mini Babybel. La multinationale a annoncé en juillet 2018 la construction de sa première usine canadienne à Sorel-Tracy. Dès 2020, celle-ci produira les célèbres fromages Mini Babybel et créera pas moins de 170 emplois.

Et l’automne dernier, la société allemande de repas prêts-à-cuisiner HelloFresh est entrée au Canada par la grande porte en acquérant l’entreprise de Toronto Chefs Plate pour une somme non divulguée, mais probablement entre 50 M$ et 100 M$.

C’est aussi un partenariat entre une entreprise française et une entreprise québécoise qui a permis la création d’Appalaches Nature, une entreprise qui se spécialisera dans la fabrication et la transformation de produits sucrants. Une nouvelle usine est en cours de construction à Thetford Mines, un projet de 36 M$ qui devrait créer près de 40 emplois.

Le fait que des sociétés étrangères investissent au Canada démontre la vigueur de notre industrie, et c’est un facteur déterminant dans la hausse des emplois dans le secteur, comme nous en parlions en janvier dernier...


DES ENTREPRISES QUI BOUGENT

 

  • Smucker's Foods of Canada se développe — Le fabricant de produits laitiers spécialisés investira plus de 11 M$ pour agrandir son usine de Sherbrooke et pour acquérir du nouveau matériel qui lui permettra de produire de la crème fraîche épaisse, entre autres. À Sherbrooke, Smucker’s Foods emploie 35 personnes.


  • Olymel ferme son usine de Vanier — L’entreprise a cependant annoncé aux 47 employés de l’usine de Québec qu’ils seront réaffectés à son usine de Saint-Henri-de-Lévis, spécialisée dans la transformation de viande de porc. En ce qui concerne les activités de l’usine Vanier, elles seront transférées à l’usine qu’exploite Olymel à Blainville, ce qui créera 30 nouveaux emplois.

Politique de confidentialité et utilisation des fichiers témoins (cookies)

À table! Emplois utilise les fichiers témoins sur l’ensemble de son site afin de pouvoir améliorer votre expérience utilisateur. Apprenez-en plus sur notre utilisation des fichiers témoins et notre politique de confidentialité ici. En continuant l’utilisation de notre site ou en fermant cette fenêtre, vous acceptez notre utilisation des fichiers témoins.